Mot du président


Mot du président - michel chartier

« Le retour dans les airs – toujours sous l’emprise de la COVID ». 

 

C’est le thème de ce mot. Il est à souhaiter qu’une bonne majorité d’entre vous ait déjà reçu votre premier vaccin et que notre aviation générale dispose maintenant de plus de latitude dans l’organisation de nos vols voyages qu’à pareille date l’an dernier.  Mais ce retour dans les airs, pour ceux qui n’ont pas volé depuis un certain temps surtout durant la période hivernale, doit se faire en toute sécurité. 

 Avant ce premier vol, on aura pris soin de vérifier que l’aéronef est prêt et qu’une bonne attention aura été apportée pour avoir l’assurance qu’il est ok et prêt à vrombir.  L’aéronef prêt, il reste maintenant à nous évaluer en tant que pilote.  Prenez le temps, installé dans le siège du pilote à passer en revue chacun des actes et gestes que demande ce premier vol. Cette période de réflexion vous sera certainement bénéfique afin de ne rien oublier.  Une fois dans les airs, prenez le temps d’aller pratiquer certaines manœuvres pour votre remise en forme, ça ne sera pas long et vous vous sentirez à nouveau à l’aise aux commandes de votre aéronef.   Si vous ne vous sentez pas confortable à le faire seul, faites-le avec un instructeur. Ce sera de l’argent bien investi.

 Ayant fait ce qu’il faut pour vous permettre des vols sécuritaires, je voudrais vous glisser un mot sur le fait que nos bons vieux ELT 121.5 ont déjà reçu une date de péremption de Transports Canada, soit novembre 2025. Comme il faut annuellement en refaire la certification, et dans l’éventualité que votre équipement soit trouvé défectueux, que serez-vous tenté de faire?  Quelle sera votre réaction?  Certains d’entre vous jongleront peut-être avec l’idée d’en trouver un usagé pour le remplacer.  Il est à souhaiter que la majorité saura faire le saut et s’équiper d’un ELT 406. Afin de vous aider dans votre réflexion, voici ce petit moment vécu.  Le premier samedi de mars au moment où j’ai commencé à écrire ce mot, par un beau matin froid à CSU3, une équipe de 13 bénévoles de SERABEC prenaient une partie de leur samedi pour une pratique de recherche et sauvetage ayant comme simulation, un ELT 121.5 déclenché par erreur.  C’est en voyant les efforts de ces bénévoles à se concentrer sur cette recherche longue et difficile qu’il m’est venu à l’idée de vous glisser un mot sur cet appareil.  Une telle recherche aurait été bien plus expéditive si la balise avait été un 406. Bien que certains pensent à un piètre résultat des ELT lors d’impacts, les résultats d’enquête démontrent que dans bien des cas, il est impératif de suivre les recommandations de votre manufacturier afin d’avoir une assurance de son bon fonctionnement.  Il faut se rappeler que suite à un accident, votre ELT 406 permettra que l’on vous retrouve rapidement au lieu de prendre des heures et des heures comme c’était le cas avec nos anciens 121,5. Ça pourrait vous sauver la vie.

 En conclusion, votre aéronef après une période de repos et une bonne vérification est prêt à prendre l’air.  Comme pilote, vous avez pris le temps de passer en revue vos compétences actuelles ainsi que les actions à prendre si nécessaire.  Il ne vous reste maintenant qu’à planifier de beaux vols.  Avec la possibilité que cette période COVID laisse maintenant la place à autre chose que des zones rouges, souhaitons maintenant du bleu, oui du beau ciel bleu après cette période difficile.  Qui sait, dans les moments à venir pourrons-nous enfin espérer nous rassembler comme dans le passé. 

 En attendant, je vous souhaite de beaux et bons vols sécuritaires à tous.

Michel Chartier, mai 2021


Avant de naviguer sur notre site, veuillez accepter notre politique d'utilisation des cookies.